[Hommage] Autour de NINA (Philharmonie de Paris) 2015 -

Qualité TVRiP | Anglais

[Hommage] Autour de NINA (Philharmonie de Paris) 2015

[Hommage] Autour de NINA (Philharmonie de Paris) 2015

Date de diffusion : 06/09/2015
Durée : 1h35

[Hommage] Autour de NINA (Philharmonie de Paris) 2015

Captation à la Philharmonie 1 (grande salle), Philharmonie de Paris

"Camille, Camélia Jordana, Hugh Coltman et bien d'autres honorent la mémoire de la diva de la soul, disparue en 2003.
Chantre des droits civiques aux États-Unis, chanteuse vibrante jusqu'à sa disparition, pianiste subtile et puissante, Nina Simone
a inondé le monde de son aura bienveillant. Plusieurs artistes de la nouvelle génération jazz rendent hommage à celle que l'on
surnomme "La Grande Prêtresse de la soul".

En 2014, l'arrangeur Clément Ducol se lance sur le projet de disque "Autour de Nina", rassemblant des voix venues d'univers
parallèles (de Sandra Nkaké à Camille). Le projet prend rapidement de l'ampleur,
jusqu'à devenir un spectacle à la gloire de la musicienne.

Eunice Kathleen Waymon de son vrai nom, est née à Tryon (Caroline du Nord) le 21 février 1933, dans une famille nombreuse appauvrie
par la crise de 1929. Dès l'âge de cinq ans, elle joue dans l'église méthodiste que fréquente sa mère. Elle parviendra, à l'aide
d'une collecte, à intégrer la Juilliard School à New York pour ensuite préparer le Curtis Institute de Philadelphie. Ce prestigieux
conservatoire lui refusera son admission, pour raison raciale selon elle, avant de lui décerner un diplôme... deux jours avant sa mort.

D'Eunice à Nina :
Eunice décide de se faire appeler Nina Simone en référence au surnom que lui donnait un ancien petit ami, et à l'actrice française
Simone Signoret, qu'elle admirait. La chanteuse connaît ses premiers succès en 1959 avec "I loves you Porgy", tiré de l'opéra
"Porgy and Bess" de George Gershwin.
La décennie suivante, elle s'engage dans la lutte des Afro-Américains et écrit des chansons militantes ("Mississipi Goddam",
"Old Jim Crow", "To Be Young, Gifted and Black"), marche aux côtés de Martin Luther King malgré des désaccords sur la non-violence.

Nina la voyageuse :
Malheureuse en mariage, volée par ses managers, la diva parviendra, par son magnétisme légendaire, a poursuivre malgré tous les
obstacles une brillante carrière publiant près de quarante albums en presque autant d'années. Elle aura une fille, Lisa, qui
désormais marche sur les pas de sa mère. Dans les années 1970, Nina Simone voyage beaucoup
(Barbade, Liberia, Suisse, Londres, Pays-Bas...) avant de s'installer dans le Sud de la France. Elle sera enterré à Carry-Le-Rouet,
près de Marseille et ses cendres seront dispersées dans plusieurs pays d'Afrique." (CultureBox)

Bojan Z, piano / Christophe Minck, basse, harpe / Cyril Atef, batterie / Pierre François Dufour, violoncelle
Cedric Ricard, saxophone, flûte, clarinette / Brice Moscardini, trompette, bugle / Richard Blanchet, trompette, bugle
Sebastien Llado, trombone / Maxime Duhem, tuba / L.E.J., choeurs
L'Orchestre National d'Ile-de-France, direction: Clément Ducol

Avec : Ala.ni - Hugh Coltman - Melissa Lavaux - Sophie Hunger - Camelia Jordana - Camille
Ben L'Oncle Soul - Sandra NKake - Yael Naim

Baltimore
Sinnerman
Little girl blue
Just say i love him
Thandewye
Black is the color (of my true love's hair)
I get along without you
If you knew
Stupid dog
My baby just cares for me
Feeling good
Four women
Plain gold ring
Lilac wine
I put a spell on you
Day and night